Commission permanente de certification des résultats de contrôle de la paie des agents et fonctionnaires débute ses travaux

Le Ministre d’Etat, ministre du budget, le professeur Michel Bongongo a présidé le mercredi 25 mai dernier, la  première réunion de la commission de la certification des résultats des missions de contrôle de la paie des agents et fonctionnaires de l’Etat.

Michel Bongongo, tout en donnant les grandes orientations aux membres de cette commission, a rappelé à ces derniers, l’importance de cette commission, consistant à la correction des imperfections dans la gestion de la paie des fonctionnaires de l’Etat, afin de parfaire les travaux.

Le président de la commission exécutif de la commission de certification des résultats de mission de contrôle de la paie souligne, qu’après la certification des rapports et résultats des missionnaires diligentés dans les  provinces de Kinshasa, Bas-Congo, Equateur, Bandundu et les deux Kasaï dans leur ancienne configuration, qu’il y aura blocage des salaires des agents et fonctionnaires fictifs, pour permettre au trésor public de dégager des économies qui serviront à la mécanisation des agents et fonctionnaires non-payés (NP).

La mise en place de cette commission de certification des résultats des missions de contrôle des agents et fonctionnaires de l’Etat, exprime le souci du gouvernement de la République de traquer les réseaux mafieux qui ont élu domicile dans le circuit de la paie des agents et fonctionnaires.

C’est dans cette optique que le Conseiller en Communication du Ministre d’Etat, ministre du Budget, Adolphe Mutombo a donné des directives aux différents chefs des divisions provinciaux en missions de l’administration publique à Kinshasa pour la certification des résultats des missions de contrôle de la paie.

Après le Cabinet du Ministre d’Etat, ministre du Budget, les chefs des divisions ont participé à la réunion de la Commission de certification des résultats de contrôle présidée par Jean Louis Kayembe.

Le comité exécutif de cette Commission de certification a échangé hier au siège de la Banque Centrale du Congo avec ses membres ainsi que les chefs des divisions provinciales de l’administration publique.

Son président, Jean Louis Kayembe a d’abord fait un rappel sur la substance de l’arrêté interministériel portant création de la Commission permanente chargée de la certification des résultats des missions de contrôle de la paie et de l’examen des recours des agents et fonctionnaires de l’Etat.

Jean Louis Kayembe a défini les missions assignées à cette commission en trois étapes :

  1. La Bancarisation : quitter la paie manuelle à la paie bancarisée. Ainsi donc, 83% de taux de bancarisation ont été atteints.
  2. La Modernisation de la Banque des données de la paie ; un processus très avancé si pas terminé. L’objectif était de centraliser la paie avec un logiciel performant dont les avantages permettraient d’effectuer les tests afin de détecter les doublons, fictifs, décédés.
  3. La certification des résultats de contrôle qui sera effectuée avec la participation des chefs des divisions provinciales. Cette opération consiste à éviter de bloquer les salaires des agents et fonctionnaires et recevoir des recours après.

Différents sous-groupes sont envisagés par secteur et par province selon l’ancienne configuration territoriale.

Occasion pour le rapporteur de la commission de présenter les circuits de la certification créés pour éviter les erreurs du passé. Il s’agit des circuits de certification des résultats de l’examen des recours et de certification des résultats des rapports.

Les travaux se poursuivront dans un futur très proche à travers les sous-groupes qui seront créés pour la circonstance.